Sur le podium sur la Solo Maître CoQ !

Voilà une saison qui commence bien ! De fait, après une saison 2017 en demi-teinte – la première sans jamais monter sur le podium d’aucune course depuis ses débuts en Figaro Bénéteau -, Xavier Macaire renoue avec le succès. Le skipper de Groupe SNEF termine en effet la 15e édition de la Solo Maître CoQ (la première des six épreuves comptant pour le Championnat de France Elite de Course au Large 2018) à la troisième place après avoir fait preuve d’une belle régularité sur les deux courses disputées.

Après avoir démarré de belle manière sa course, en terminant, mercredi, 4e de la petite course disputée en baie des Sables d’Olonne dans des conditions pour le moins musclées, Xavier Macaire a confirmé qu’il était en forme ce dimanche. Le skipper de Groupe SNEF a, en effet, bouclé en 4e position le grand parcours de l’épreuve (une boucle de 245 milles au départ et à l’arrivée des Sables d’Olonne via Belle-Ile, Ré et Yeu). « Ça a été une super manche. On s’est bien arraché les cheveux parce que c’était compliqué. Ça partait dans tous les sens. Le nombre de fois où on est tombé dans la molle et où la flotte s’est étirée. Je crois que je n’ai jamais vu une course où il se passait autant de choses dans ce genre-là », a indiqué le navigateur à son arrivée aux Sables d’Olonne, aux environs de 3h30, ce matin, après 33 heures de course éreintante, à la fois physiquement et mentalement. « On n’a pas eu un moment pour nous. Il a fallu être constamment dessus, tout le temps à manœuvrer. Dès qu’on avait fini de remplir le ballast, il fallait le vider. Dès qu’on avait fait un empannage, il fallait réempanner. Dès qu’on avait mis le génois, il fallait renvoyer le spi. Ça a été comme ça toute la course ! », a assuré Xavier qui a impeccablement géré les nombreux retournements de situation provoqués par les transitions, les grains et les zones de molles qui ont égrainés le parcours, notamment dans sa deuxième moitié. « Au général, je termine 3e. Ça s’est joué à peu de choses parce que j’ai réussi à doubler Vincent (Biarnès) sur la dernière ligne droite. Ça fait plaisir surtout après une saison 2017 sans aucun podium, ce qui ne m’était jamais arrivé en Figaro. Evidemment, cela me met en confiance pour la suite de la saison. C’était vraiment important pour moi d’entamer cette nouvelle saison en ayant le sentiment d’être dans une spirale positive », a terminé Xavier Macaire qui a désormais en ligne de mire la Solo Concarneau – Trophée Guy Cotten dont le coup d’envoi est programmé le 5 avril prochain.

< Retour aux actualités